Ordre des sage-femmes du Québec

Philosophie et normes de pratique

Philosophie

La pratique des sages-femmes est basée sur le respect de la grossesse et de l’accouchement comme processus physiologiques normaux, porteurs d’une signification profonde dans la vie des femmes. Les sages-femmes reconnaissent que l’accouchement et la naissance appartiennent aux femmes et à leur famille. La responsabilité des professionnelles de la santé est d’apporter aux femmes le respect et le soutien dont elles ont besoin pour accoucher avec leur pouvoir, en sécurité et dans la dignité. Les sages-femmes respectent la diversité des besoins des femmes et la pluralité des significations personnelles et culturelles que les femmes, leur famille et leur communauté attribuent à la grossesse, à la naissance, et à l’expérience de nouveau parent.

La pratique des sages-femmes s’exerce dans le cadre d’une relation personnelle et égalitaire, ouverte aux besoins sociaux, culturels et émotifs autant que physiques des femmes. Cette relation se bâtit dans la continuité des soins et des services durant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale.

Les sages-femmes encouragent les femmes à faire des choix quant aux soins et services qu’elles reçoivent et à la manière dont ceux-ci sont prodigués. Elles conçoivent les décisions comme résultant d’un processus où les responsabilités sont partagées entre la femme, sa famille (telle que définie par la femme) et les professionnelles de la santé.

Elles reconnaissent que la décision finale appartient à la femme. Les sages-femmes respectent le droit des femmes de choisir leur professionnelle de la santé et le lieu de l’accouchement, en accord avec les normes de pratique de l’Ordre des sages-femmes du Québec. Les sages-femmes sont prêtes à assister les femmes dans le lieu d’accouchement de leur choix, incluant le domicile.

Les sages-femmes considèrent que la promotion de la santé est primordiale dans le cycle de la maternité. Leur pratique se base sur la prévention et inclut un usage judicieux de la technologie. Les sages-femmes considèrent que les intérêts de la mère et de son enfant à naitre sont liés et compatibles. Elles croient que le meilleur moyen d’assurer le bienêtre de la mère et de son bébé est de centrer leurs soins sur la mère.

Les sages-femmes encouragent le soutien des familles et de la communauté comme moyens privilégiés de faciliter l’adaptation des nouvelles familles.

Normes de pratique

Les présentes normes de pratique liées à l’exercice de la profession de sage-femme au Québec sont appuyées sur la définition de l’exercice de la profession inscrite dans la Loi sur les sages-femmes et sont présentées comme une suite logique au Code de déontologie de l’Ordre professionnel des sages-femmes du Québec, ainsi qu’à la Philosophie de la pratique des sages-femmes adoptée par les membres de l’Ordre en mars 2002. Aussi sont-elles formulées en conformité avec ces écrits et, en conséquence, mettent-elles en évidence que la pratique professionnelle des sages-femmes comporte notamment les caractéristiques suivantes.

Les normes de pratique professionnelle des sages-femmes au Québec ont été conçues dans le but de soutenir les sages-femmes dans l’exercice de leur profession. Elles ont aussi été conçues pour servir d’outil de référence au comité d’inspection professionnelle de l’Ordre en ce qui concerne les éléments essentiels à une pratique professionnelle de qualité. Ainsi, les normes de pratique sont articulées de façon à proposer des critères de rendement observables se rattachant à l’exécution des tâches propres à la pratique professionnelle des sages-femmes.

Au nombre de 24, les normes de pratique professionnelle des sages-femmes au Québec se présentent comme suit :